• Autopsie d'un chemisier (1/3)

      Après deux ans d'attente, la semaine de dissection ressort du frigo ! Envoyée en mission Guerrisol pour trouver un vêtement en cuir fin dans lequel tailler une nouvelle pochette d'enregistreur pour Monsieur, j'en ai profité pour chopper deux chemises à vil prix. Si j'ai gardé la première telle quelle, je me suis aperçue avec horreur une fois de retour que la deuxième arborait un pied de col m'as-tu-vu, et des renforts dans le même tissu contrastant.

    Autopsie d'un chemisier (1)

    Alerte kéké niveau 2 !!!

    Autopsie d'un chemisier (1)

    Fil jaune et empiècement contrastant me hérissent le poil : c'est qu'on n'a plus 20 ans.

      Et de sa longueur trop courte.

    Autopsie d'un chemisier (1)

      Et de l'absence délibérée de bouton entre le col et la poitrine.

    Autopsie d'un chemisier (1)

    Remarquez ça évite les problèmes de carrure. Le tissu et la confection étaient classe, dommage.

     A LA BOUCHERIE !

    1 - Présentation générale

      Sur la table, un chemisier féminin constitué de 2 devants, 1 dos, 1 empiècement dos, 2 manches 3/4 avec 2 poignets et fente indéchirable, 1 col et 1 pied de col.

     Ce chemisier en coton est entièrement cousu au fil blanc, toutes les coutures étant piquées à 6 points au centimètre. Le boutons sont cousus avec deux lignes parallèles. Chaque poignet est fermé par un bouton, et le devant par 5 boutons.

    Autopsie d'un chemisier (1)

      L'ourlet au bas est constitué de deux replis de 0,6cm du bord inférieur, surpiqués à 0,5cm du bord, avec un point d'arrêt à chaque extrémité.

    Autopsie d'un chemisier (1)

    2 - Les pattes de boutonnage

      La chemise féminine se fermant conventionnellement pan droit sur pan gauche, la patte droite est plus travaillée, afin de donner l'illusion d'une symétrie parfaite du devant.
    La patte gauche, non entoilée, est simplement constituée du bord du tissu replié deux fois de 2,6cm sur lui-même, et surpiqué à 2,5cm du bord.

    Autopsie d'un chemisier (1)

    Autopsie d'un chemisier (1)


      La patte droite, garnie d'une bande d'entoilage thermocollant fin intissé uniquement sur la partie exposée de la patte, est également constituée du bord du tissu replié deux fois de 2,6cm sur lui-même, mais la surpiqûre est cette fois faite à 0,6cm du bord ; puis cette couture est ouverte de manière à former le pli à droite de la patte. Une deuxième surpiqûre à 0,6cm du bord achève de donner sa symétrie à la patte.

    Autopsie d'un chemisier (1)

    Autopsie d'un chemisier (1)

    ◊  Point connoisseur : ce type de patte de boutonnage est aussi appelé patte américaine.

    3 - Les renforts côté

      Ces empiècements au bas de chaque côté permettent de renforcer la solidité de cette zone particulièrement soumise aux tensions. Comme ici la pente du bas des pans devant et dos au niveau de leur jonction n'est pas très grande, on peut penser que ces empiècements ont surtout un rôle décoratif.

    Autopsie d'un chemisier (1)

    Autopsie d'un chemisier (1)

    Autopsie d'un chemisier (1)

    Autopsie d'un chemisier (1)

    ◊ Point connoisseur : on appelle également ce type de renfort des hirondelles.

      Les finitions de cet empiècement : après avoir été assemblés à ce qui me semble être un point de chainette, les pans devant et dos (dont les marges prises au dessus dans une couture anglaise ont été laissées libres à ce niveau) et le renfort ont été surfilés. Une ligne de couture horizontale pour rassembler les marges de couture supérieures, et une surpiqure au point de bourdon 2cm en dessous, juste au niveau de l'extrémité de la couture des pans devant et dos, ont été réalisées.

      La suite demain !


  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Décembre 2016 à 14:15
    Nabel

    C'est intéressant de voir comment c'est fait dans le commerce.

    Dans la même veine, Augustin a fait le même type d'autopsie de chemise. Je ne suis pas allée jusqu'au bout, trop compliqué pour moi, mais ça devrait t'intéresser. Ici la première étape : http://www.latelierdaugustin.fr/2016/05/05/chemise05-dissection-dune-chemise/

      • Mardi 13 Décembre 2016 à 22:57

        Je n'avais pas vu cela, merci ! Je vais pouvoir comparer les confections.

    2
    Marie
    Lundi 12 Décembre 2016 à 16:45
    Marie

    Yes, une série d'articles à se mettre sous la dent ! Y a-t-il des rebondissements à prévoir ? Une fin tragique ?

      • Mardi 13 Décembre 2016 à 22:59

        Un passage périlleux (la patte de propreté de la fente indéchirable posée en une fois, je ne m'en remets pas), une fin tragique annoncée, mais peut-être une résurrection dans le sac à petits coupons ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :